Aller au contenu. | Aller à la navigation

Fibromyalgie
Vous êtes ici : Accueil Santé Infos Fibromyalgie

Fibromyalgie

 Le combat pour la reconnaissance de la fibromyalgie
 

 

A. Quels sont les symptômes ?
Selon des données récentes, 2% de la population souffrirait de fibromyalgie. Le diagnostic n’étant pas évident, ce chiffre est même probablement plus élevé. Les patients souffrant de fibromyalgie se plaignent souvent de plusieurs symptômes :
1.     La douleur chronique se fait ressentir dans l’ensemble du corps. Une sensibilité accrue de la douleur à la pression d’une série de points spécifiques, lesdits « points sensibles » est également typique. Les douleurs augmentent en cas de temps froid et humide, de fatigue, d’importants efforts et de stress. La chaleur et la détente, comme un bain chaud, réduisent les plaintes.
2.    L’absence d’une détente suffisante des muscles durant la nuit = raideur au réveil. La douleur chronique entraîne des troubles du sommeil. Le patient ressent alors une fatigue générale et n’a pas l’énergie de poursuivre ses activités journalières.
3.    Problèmes intestinaux : alternance de diarrhée et de constipation.
 
B. Causes et explications
L’origine de la fibromyalgie est inconnue. Le diagnostic est très difficile : l’imagerie médicale ou les examens sanguins ne révèlent aucune anomalie et les douleurs sont très vagues. Une chose est sûre, 80% des patients sont des femmes âgées de 35 à 60 ans. L’hérédité joue également un rôle : plus de 40% des patients ont un membre de la famille avec les mêmes symptômes.
 
C. Après le diagnostic
Il n’y a pas de traitement standard à même de faire disparaître les symptômes. 
A l’heure actuelle, pour être considéré comme souffrant de fibromyalgie, le patient doit répondre à deux critères :
- éprouver de la douleur dans tout le corps depuis au moins trois mois ;
- éprouver de la douleur lors de la pression d’au moins 11 des 18 points spécifiques ou « points sensibles ».
Le patient doit apprendre à vivre avec elle. Plusieurs dispositifs peuvent tout de même être utiles :
- anti-douleurs prescrits par le médecin ;
- une faible dose d’anti-dépresseurs prescrite par le médecin ;
- les suppléments de magnésium ;
- l’activité physique ;
- une adaptation du mode de vie.
 
La fibromyalgie se heurte, comme le SFC (Syndrome de la Fatigue Chronique), à beaucoup d’incompréhension de la part de la société.
Le SFC entraîne une fatigue inexplicable, tandis que la fibromyalgie cause une douleur chronique et une raideur musculaire dans l’ensemble du corps.
Certains soutiennent que l’affection est purement psychique, tandis que d’autres se battent pour une reconnaissance comme maladie à part entière. Qui a raison ?
 
Si vous avez encore des questions, vous pouvez vous adresser à votre médecin traitant.

                                                                                                                      Marianne FOURNEAU,
                                                                                                                      Echevine de la Santé.
Actions sur le document